KikouBlog de TomTrailRunner - Mars 2020
TomTrailRunner

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Mars 2020

Carnet Crise Coronavirus : J08

Par TomTrailRunner - 24-03-2020 19:34:42 - 1 commentaire

Lundi 23 mars 2020 : un 1er jour sans voiture (ou presque)

 

 

 

Samedi 21 & Dimanche 22 mars

1er week-end de confinement : déconnexion (quasi)totale du cerveau vs l’actualité et le travail : besoin de ressourcer. Habitant en zone rurale, c’est plus simple que pour les ubains. Take car all


 

5h45 

Réveil un peu matinal (avec le télétravail, tout le monde ayant avancé les réunions à 8h et il faut partir plus tôt quand vient son tour d’être sur site !). Traditionnelle virée à la boulangerie pour acheter le pain frais du petit déjeuner : pour rien car si je me suis adapté pour y aller tous les 3 jours, la boulangerie a décidé d’ouvrir tous les 2 jours….et bien évidement cela ne coïncide pas :(   Pas grave ce sera une salade plutôt qu’un sandwich car la cantine est bien évidement fermée.

 

 

7h45 

Circulation minimaliste, encore plus calme qu’au mois d’Août !

Visite du peu d’équipes sur site qui sont globalement regroupées autour de la cellule du courrier et de numérisation : la poste n’ayant pas travaillé ce week-end, il y a un « petit » flux à gérer et on en profite pour organiser avec une « tournée » de digitalisation pour tous les occupants du site qui en aurait besoin. Petit échange sur l’organisation de la suite des opérations en fonction des opérations afin de minimiser le nombre de déplacements de collaborateurs afin de respecter les consignes.

 

 

8h30 

Commission sociale : instance importante avec les représentants du Conseil d’Administration car c’est celle qui décide des financements et orientations en termes de mécénat social : c’est une face cachée du Groupe sur laquelle on ne communique pas trop mais totalement en résonnance avec notre « mission » d’intérêt générale : n’ayant pas d’actionnaires à rémunérer, on a coutume de dire en interne que l’on sert un « dividende social ». Jamais peut-être cet élément de notre ADN n’aura eu autant de sens et nos administrateurs s’entendent rapidement pour déclencher des versements/enveloppes qui vont vraisemblablement atteindre 1 000 000 € au total ; prioritairement à destination du monde soignant avec l’objectif de débloquer le plus rapidement possible les actions. Quelques validations électroniques et action : même pas certain que l’on fasse une communication car nous jugeons que cela serait « malsain » dans le contexte (cf. certain concurrent qui font un communiqué de presse pour annoncer un don de masque qui aurait déjà dû être donné lors des 1ers appels du gouvernement !!)

 

 

10h00 

Point de situation sur la législation du chômage partiel : l’objectif est de bien comprendre le fonctionnement afin de limiter au maximum notre recours au dispositif. Pas évident car les textes de lois attendus pour ce week-end ne sont pas sortis…In fine, le sujet rejoint la question délicate de l’organisation des entraides intra-entreprises et inter-entreprises au sein du Groupe : pas simple à mettre en œuvre en situation de télétravail complète car pour organiser l’entraide, il faut 1) avoir identifier les secteurs en sur-activité et ceux en sous-activités, 2) avoir capacité à transférer des activités, 3) identifier rapidement les compétences et 3) disposer de mode opératoires et formation à mettre en œuvre à distance….Touchy

 

 

10h3045 

Et hop cellule de crise entité qui a déjà démarré il y a 15mn : remise en route un peu laborieuse (effet week-end ?), partage de ressenti …& on est déjà tendu sur le timing : pas grave on balaye rapidement l’ordre du jour et le panorama des activités (rien de neuf si ce n’est un cambriolage dans une agence : ils ne sons pas confinés ces fins cons de cambrioleurs ? rapide check sécurité et fuite de données/ RGPD) et panorama RH avec beaucoup de questions sur le chômage partiel car certains collaborateurs n’auront bientôt plus de RTT/congés à poser.

 


11h30 

Et hop cellule de crise Groupe c’est reparti par un rapide balayage de la Loi sur la mise en place de l’état d’urgence sanitaire et ses impacts possible entre les différents employeurs du Groupe (joie des différences conventionnelles et d’accords pour nos experts juridico-RH). Point sur le déploiement du télétravail (nouvelle attestation employeur, distribution de matériel informatique, benchmark à partir d’article de presse montrant que la situation est parfois (bien) bloqué chez d’autres !).

Le principal point de discussions étant la mise en œuvre d’entraides pour maximiser le maintien des activités et minimiser le recours au chômage partiel. A part ça quelques sujets divers (tiens personne avait pensé à stopper un service d’accueil client sur un site qui n’en n’accueille plus : oups) et le suivi désormais traditionnel des actions en cours. Au final, c’est la 1ère cellule de crise qui se termine avant l’horaire :)

 


12h50 

Déjeuner en solo distance social sur mon bureau avec ma petite box en surveillant les fils news : je découvre ce lien (https://www.nytimes.com/interactive/2020/03/21/upshot/coronavirus-deaths-by-country.html?action=click&module=RelatedLinks&pgtype=Article) avec un graphique très parlant de la dynamique de la pandémie où l’on voit que la situation commence à s’infléchir en Italie (à 6000 morts donc un probable total de 12000 selon les habituelles courbes « logistique » !!!) :

 

 

Petite tournée du bâtiment où je discute avec les quelques équipes en place et surtout avec la « célèbre » Marie qui prend sa retraite ce mercredi : ses éternel sourire et bonne humeur vont manquer ; drôle de fin d’activité et reprogrammation de son pot de départ.

 


14h00 

Entretiens annuels (on en a 3 à faire dont 2 obligatoires) avec mon chef via visio : manque un peu d’interactivité mais bon on se connait bien depuis 8 ans maintenant : vite fait bien fait (records de vitesse battu je pense).

S’en suit une après midi (quasi si ce n'est le silence ambiant) normal d’entretiens avec des directeurs et traitement du stock de paraphes/mails/courriers qui s’est un peu accumulé. Seule particularité est la visite à l’infirmerie pour faire un point de situation Covid

 


19h15

Hop je plie le truc : dernière voiture du parking et (presque) dernière voiture sur la route tellement il y a peu de monde…C’est quand même étrange et silencieux !

 

 

 

Voir le commentaire

Carnet Crise Coronavirus : J05

Par TomTrailRunner - 20-03-2020 23:18:52 - 2 commentaires

Vendredi 20 mars 2020 : une fin de semaine au-delà de l’ordinaire

 

          

 

7h45 

Fin d’un long petit déj tranquille en amoureux et hop au boulot. L’avantage du télétravail, c’est d’être sur place : écologique, économique, pratique, sans hic…mais l’inconvénient c’est d’être sur place et de ne pas avoir de transition ni d’aération entre deux. Bizarre comme les habitudes du quotidien sont ancrées pour en arrivez à se dire cela.

 Je passe un peu de temps à ré-agencer mon agenda des prochaines semaines : 1) annuler des rdv et des déplacements, 2) insérer un planning de cellules de crises 3) reprogrammer moultes réunions 4) se préserver des temps morts pour soi 5) dépiler les mails d’annulations d’événements qui sont de plus en plus lointain (est-ce rassurant d’ailleurs ?). Cela me fait poser des interrogations sur la notion de temps, de sa valeur….bon pas le moment de philosopher tout de même car « ça » tourne derrière même si l’on voit moins les choses.

 

8h45 

Comité d’engagements : c’est une réunion où l’on décide avec les différents responsables métiers si il est intéressants de s’engager dans un marché/bizness : aujourd’hui des gros dossiers avec des engagements sur 3 ans !  3 ans alors même que tout a changé en 1 semaine : c’est quoi mon coût dans le contexte, c’est quoi le prix maintenant, il y a encore un marché là post covid … euh chef comment on fait pour décider là ? …..ben… pas le choix : on se fie à son instinct et on met une marge de précaution en espérant pas emmener l’entreprise et des emplois du mauvais côté. Finalement on arrive à un truc : inch allah

 

 

9h40 

Rapide échange avec le DSI à propos d’un projet de partenariat en cours. Problème, le responsable des partenariats a « pré-vendu » un deal sur une thématique SI qui, en fait, n’en est pas qu’une mais bel et bien un projet de transformation avec impacts RH, organisationnels, etc…. Pas évident de rattraper le truc auprès de notre potentiel partenaire sans lui faire peur sur l’ampleur des impacts s’il veut « bien » faire son projet alors même qu’il est dans une contrainte temporel forte. Au final, on se retrouve à faire de la tactique tacticienne en interne sur un projet politico-politique en externe : faut être souple au niveau des adducteurs comme dirait l’autre :)

Appel téléphonique d’une collaboratrice qui me dit qu’elle ne peut plus assumer son « tour de présence » sur le site du siège du fait d’une pathologie qui l’a classe dans les « cas à risque »… pfft l’ambiance est lourde quand même là : un mot gentil, un sourire et ainsi va la vie.

Un ptit café et j’ai juste le temps de préparer la cellule de crise de 11h en recompilant tout ce qui s’est passé depuis la veille ; faut rien louper entre 2.

 

 

11h00 

Et hop cellule de crise entité c’est reparti : quelques problèmes de connexions (ça sature !) et en avant pour le tour de table : process commence a être rodé mais la fatigue s’installe. Quelques impatiences se font jour contre des problématiques d’outils à distance et/ou de consignes peu claires (on fait quoi pour les personnes qui ne peuvent pas télétravailler sans pour autant être en activités « critiques » ?) ou trop floues (mise en œuvre du chômage partiel ou imposition des congés ?) voire contradictoires (faites des vidéos pour garder du lien mais ne faites pas de vidéo pour surcharger les réseaux !). Tact & bienveillance sont mes amis bien que moi aussi je m’impatiente (non mais pourquoi chacun répète ce que le précédent vient de dire ?) : pas grave rester zen et laisser le trop plein s’exprimer.

Finalement on déroule notre ordre du jour sans prendre trop de retard et on arrive à capter l’essentiel et organiser les quelques sujets qui devront être traités d’ici lundi ou mardi. Pas trop de retard = le temps de déjeuner en famille, et dehors en plus (quelle chance pour le coup versus les citadins).

 

 

13h30

Et hop cellule de crise Groupe c’est reparti. Petit retour de infos marchés (on commence tout juste à sortir le nez par la fenêtre au bout de 4 jours / fait plaisir de voir que l’on mieux voire bien mieux organiser que d’autres / la situation a certainement un petit côté Darwinien là aussi) et analyse des dernières injonctions législatives. Le gros sujet à l’ordre du jour est celui de la communication interne : quels messages ? pour qui ? comment ? avec plus de 2000 collaborateurs un peu partout et beaucoup de diversités, pas simple.

Quelques impatiences exprimées vers la cellule de crise : c’est bien de mettre sous contrôle pour gérer l’ensemble des risques mais, en contrepartie, il faut assumer les promesses annoncées… Pas grave mais faut pas que cela dure alors que les points durs sont, comme toujours, des sujets RH. Notre experte en droit social est soumise à rude épreuve puisque le cadre législatif est, pour le moins…flou !!

 

 

15h00

Petite session du comex pour finir et débat sur la communication à passer aux tops managers entre ceux qui sont pour « les laisser tranquille » et ceux qui pensent que « la vie continue ».

Dépilage de mails, le flux se ralentit un peu. Je décide de repousser encore un peu plus les trucs qui sont en instances depuis 4j pour partir courir 1h00mn00s dans le jardin : ça tourne en rond au niveau physique mais ce n’est pas du tout le même « tourne-en-rond » que le cérébral => ça me permet de tenter de réaligner la fatigue physique sur la psychique.

 

 

18h00

Dernier round : surtout prendre le temps de penser aux autres et aux efforts fournis : un mail générique (je n’ai pas l’inspiration mais je me dis que le geste est plus important que le contenu) et surtout un tour téléphonique auprès de tous mes collaborateurs pour parler un peu d’autre chose et faire baisser la tension et l’attention.

Au final, on a bien bossé.

Voir les 2 commentaires

Carnet Crise Coronavirus : J04

Par TomTrailRunner - 20-03-2020 21:39:09 - 4 commentaires

Jeudi 19 mars 2020 : un 4ème jour moins confiné dans la tête

 

          

 

6h00 

AR à la boulangerie en vélo avec un sac à dos pour prendre du pain pour 3j : je suis le premier client et l’occasion d’une petite discussion (à distance raisonnable) avec le boulanger & la boulangère qui ne savent pas comment adapter leur organisation… à suivre dimanche quand on en reparlera.

 

9h00 

Seulement 9h00 pour la 1ère réunion : royal ! C’est l’occasion de dépiler un peu les trucs ordinaires qui se sont accumulés. Comme chaque matin, je fais un petit appel vidéo avec celle/celui qui est désigné pour « garder le site » où il n’y a pas grand-chose à faire ni grand monde à voir. 1ère confcall à 8 avec certains qui n’en n’ont pas eu pour l’heure : l’occasion de tout de suite donner les bonnes pratiques et tenter d’avoir un fonctionnement efficace => ce ne sera pas 100% réussi mais pas grave on s’adapte. Adaptation c’est le grand mot de la semaine :)

Un peu moins intense donc je m’offre même le (oh grand) luxe de faire ma 1ère pause-café de la semaine après avoir été rentrer les courses (1 semaine de nourriture pour 5 tout de même, on a décidé que c’était le jeudi pour nous car le magasin de producteur fermier tout proche n’est pas ouvert en début de semaine).

 


11h00

Et hop cellule de crise entité c’est reparti : des news du cas suspect qui semble avéré (même si non testé) avec isolation au domicile au sein du confinement familial : pas simple. Une autre collègue doit aussi rester chez elle car considérée comme fragile… Chacun ressent le besoin de se parler. La méthode de revue des activités et de gestion de la confcall est désormais quasi rodée : les fichiers partagés pré-remplis et la pré-selection des indicateurs permettent d’être bien efficace => lundi au sera au top avec nouveau recalage des horaires histoire d’avoir le temps de faire des pauses déj. Quelques points à remonter à la cellule Groupe et on finit même à l’heure.

 

 

12h00

Et hop cellule de crise Groupe c’est reparti : là aussi le process se rode. Efficace, un peu militaire mais ça dépote : pas trop d’adaptation à faire dans l’organisation générale. Cela permet de se focaliser sur les annonces législatives de la veille, le plan d’action de la Banque Centrale Européenne et leurs impacts pour nous. Beaucoup de flou encore mais on voit clairement les sujets sous contrôle et ceux à investiguer/surveiller. Organisation par la DSI d’un déploiement de matériel informatique pour ceux n’en n’ayant pas au domicile : prise de rdv, sas de livraison, émargement du collaborateur avec son propre stylo, pas de contact : en 2 jours ce sera plié. Préparation d’un dispositif global de communication interne prévu pour durer à contenu multiples : situations, infos, news RH, consignes, impacts sur l’activité, animation de la communauté, ... 90mn bien denses.

Déjeuner rapide au soleil. Echange téléphonique avec un confrère qui permet de se rendre compte de notre niveau de préparation : on discute bizness un peu quand même (peu de chances que cela se fasse cette année ensemble mais les bonnes ondes d’aujourd’hui font les deals de demain). Une réunion à 14h où je ne devrais pas être / l’occasion de m’avancer en même temps en écoutant d’une oreille (c’est pas bien mais nécessité fait loi).

 

 

15h00

Bureau de conseils d’administrations en confcalls : bis repetita. Introduction pour dire que l’état est en train de permettre dérogatoire la tenue ainsi des organes de décisions des entreprises yc quand les statuts ne le prévoient pas et yc pour les approbations des comptes : Là c’est clairement de l’extra-ordinaire. Pas de soucis particuliers sur le déroulé des odj : le 1er choc est passé et la force des choses /nécessité de maintenir les activités à flot l’emporte sur l’émotion.

En parallèle, les textes de lois tombent et les positions de marchés s’affinent au fur et à mesure, nous amenant parfois à préciser, ajuster voire même contredire des propos tenus en début de séance : pas usuel là non plus !

 

 

19h45

Je bascule en mode « prof de maths » - chapitre du jour : les dérivés ! ... Plus généralement : où dérivons nous ?

 

Voir les 4 commentaires

Carnet Crise Coronavirus : J03

Par TomTrailRunner - 19-03-2020 23:04:01 - 3 commentaires

Mercredi 18 mars 2020 : un 3ème jour qui devient moins extra-ordinaire

 

 

 

J’ai déconnecté et me suis effondré de sommeil pour une nuit de presque 10h !  

7h00 

Pas d’AR à la boulangerie car j’ai décidé de les espacer tous les 3 jours pour limiter les déplacements dans le contexte de confinement.

Petite pause arrosage du potager (c’est le printemps ou jamais où il faut augmenter la production :) ) et petit déjeuner tranquille en profitant du soleil.

 

 

8h00

C’est reparti et, pour la 1ère fois de la semaine, pas avec une cellule de crise : c’est donc le début d’une journée un peu moins extra-ordinaire. Un petit tour d’équipe en visio/call (l’occasion de voir la diversité des décors/aménagements +/- reflet de l’idée que l’on se fait du côté privé des autres).

Quelques perturbations de crise tout de même : par exemple la nécessité de « renvoyer » chez lui un collaborateur qui a outrepassé les consignes et était venu sur site parce qu’il voulait travailler !

Autre signe que c’est moins extra-ordinaire, je lâche un peu les fils de news pour redonner de la disponibilité mentale à la conduite des opérations et l’accompagnent des équipes : sur le front du covid19, les plans d’actions sanitaires et économiques se propagent comme le virus de pays en pays sans beaucoup de variations (seul les titre des articles sont donc utiles) ; de même les équipes de notre filiale d’Asset Management se sont mis en œuvre pour nous faire un reporting/analyse quotidiens des marchés … C’est une nouvel « ordinarité » qui se met en place.

 

 

11h00

Et hop cellule de crise entité c’est reparti : un peu de temps passé à prendre des news des uns des autres car le besoin de faire parler l’humain est bien présent. Le reste du temps passé pour un tour de table des points d’alertes nouveaux et des aspects RH et déploiement du télétravail.

 

 

12h00

Et hop cellule de crise Groupe c’est reparti : peu de news exogènes si ce n’est notre implication pour absorber le choc économique du pays. Longue revue des activités & partage des outils de reporting mis en place (suivi agrégé groupe de l’ensemble des activités et suivi des présences/absences/télétravail…). Trop longue revue d’ailleurs ; pas simple de trouver la bonne maille d’infos ; cela nous empêchent de traiter les autres points avant 14h donc reprogrammation d’une cellule pour la fin de journée

J’enchaine directement avec les comités de pilotage de nos 2 plus gros projets SI : l’un sur notre système client, l’autre sur notre système de gestion avec une synchronisation des mises en prod prévue dans plusieurs trimestres. Gros enjeux industriels, beaucoup d’intervenants (internes et externes), le point clé est de continuer à travailler en adaptant le planning et l’ordonnancement des multiples taches pour se concentrer sur celles qui sont le moins affectées par le sujet et en rajoutant des outils de pilotages des risques induits par la situation de confinement. En tant que sponsor, je dois essayer d’anticiper et requiert des simulations de scénarios pour les prochains copils. Au final du beau boulot, des équipes très pro et impliqués : ça fait plaisir à voir & à dire. C’est le retour de l’ordinaire :)

Mais l’extra-ordinaire n’est pas loin comme le prouve un message de la DSI qui nous signale que Microsoft vient de nous informer de la présence de saturation et d’une limite de capacité de leurs outils sur le réseau INTERNET (Problème mondial) !

 

 

16h37

On a quasi tenu le timing ; je reste en ligne avec le DSI qui a un point d’attention à me signaler tout en faisant patienter la visio suivante : prise d’info, analyse succincte, pas le temps d’y réfléchir, on se reprogramme un point pour la fin de journée.

 

16h42

Dans notre métier, une partie des opérations est effectuée par des délégataires de gestion alors même que c’est nous qui en avons la responsabilité vis-à-vis du régulateur. Nécessite une surveillance/revue de leur propre gestion de crise et du traitement des échanges financiers. 15mn de réunion : dossier et idées clairs, grands professionnalisme, élévation du niveau d’autonomie : vite fait & très bien fait : ouf rassuré sur ce sujet là

 

17h00

Interview pour le rapport annuel 2019 du Groupe : tâche « ordinaire » en contexte « extra-ordinaire » tant parler de cette belle année parait décalé à l’instant présent…

En parallèle, message d’un collègue proche qui me signale une suspicion de cas chez son conjoint ! Ouf pas rassuré sur ce sujet là. Emotion, solidarité : à quoi on sert par ailleurs ? Non ce n’est pas une journée ordinaire… Sortir la tête du truc c’est possible ? Un œil sur les infos où la propagation mondiale se poursuit et l’apprentissage géographique des différents pays se poursuit : j’eusse été incapable de citer le Hubei il y à 3 moins et encore moins de le situer : la cartographie de la pandémie l’a permis : 3 mois après les cartes des régions chinoises, c’est la carte locale US que l’on trouve dorénavant


 

 

18h00

On finalise la revue de la cellule de crise Groupe : pas mal de points à l’ordre du jour(soir) mais c’est long avec des sujets soit pas au bon niveau, soit mal préparés. Un débat laborieux pour savoir si il faut dorénavant désactiver la cellule de veille sanitaire activé il y a 15jours => au final oui car il n’y a presque plus de collaborateurs sur site. La décision de déclencher le télétravail massivement dès vendredi après le 1er discours du PR nous a donné un petit avantage par rapport à grand nombre d’entreprises s’étant activé durant voire surtout après le we et les premières mesures de restriction : résultat grâce aux efforts des équipes de la DSI, on est en pleine capacité de travail avec ceux qui peuvent travailler. Et quand c’est long, cela génère un peu de tension tout en étant le catalyseur des comportements des uns et des autres : un peu de recadrage, un appel à l’autonomie et à l’initiative, un zeste de sollicitude mais la situation exige beaucoup de chacun et de l’auto-discipline.

 

 

22h00

La tête farcie d’informations et de datas, je décide d’aller courir dans la nuit : le tour du « pâté de maison » fait 10km : en pleine nuit, peu de lune, pas de frontale, pas un bruit, pas vu âme qui vive ; je risque pas de contaminer qui que ce soit ni de l’être. En tout cas cela me fait du bien.

Voir les 3 commentaires

Carnet Crise Coronavirus : J02

Par TomTrailRunner - 18-03-2020 06:52:42 - 6 commentaires

Mardi 17 mars 2020 : un 2ème jour pas ordinaire

 

 

 

6h00 

Après quelques traitements de message tardif & une nuit où le cerveau n’a pas été totalement en sommeil, je me lève avant le réveil. Je vais donc gagner un peu de temps et décide d’aller chercher le pain en courant et non pas en vélo comme prévu : un rapide check sur l’outils de gestion de crise où peu de news signifiantes nécessitent mon attention.

Direction boulangerie donc : un beau ciel rougeoyant sous la petite bande de nuage, la nature s’éveille et les oiseaux sont mes seuls compagnons. Pas âme qui vive avant la boulangerie où quelques échanges (à distance) tournent autour du confinement : le boulanger ne sait pas dans quelles proportions il doit adapter en quantité et/ou en variété son offre. 2 tracteurs au travail et une seule voiture croisée au retour.

Plaisir du petit déjeuner prolongé car pas de transports du fait du télétravail.

 

 

7h45 

Choix d’un emplacement de travail

 

Et c’est reparti pour une cellule de crise comex groupe : les outils de partage informatique sont dorénavant en place et permettent d’avoir déjà des visions partagées : cool. Rapide partage sur les orientations gouvernementales et tutelles. Longue revue des situations d’activités (pas encore structurée, c’est demandé pour demain) où l’on découvre bien évidement des petites surprises/situations. Là encore l’importance des grandes lignes de décisions de la veille permet d’aller vite soit vers une solution soit vers l’équipe/direction qui pourra répondre. S’en suit un point de situation sur l’organisation massive du télétravail et les anticipations d’arrêt de nos fournisseurs logistiques (à titre d’exemple, probable suspension du transport sécurisé des flux de chèques) ainsi que la revue des éventuelles suspensions des relations contractuelles non nécessaires.

En parallèle, le flux de mail est incessant, les échanges globalement bref et précis.

 

 

9h00 

Comité des risques : dans notre activité, c’est la plus haute instance sur le sujet avec les administrateurs : organisation en confcall globale inédite là aussi. Comité des risques qui n’a jamais autant mérité son nom. L’objet est de regarder la projection des risques du Groupe, de valider des exercices réglementaires obligatoires sur la situation au 31 décembre dernier et les hypothèses de projection du modèle pour le futur… Ci fait. Etant pas directement orateur sur cette instance, je m’extraie un peu de la confcall pour en organiser une autre en parallèle de déploiement au niveau entité.

Je reviens pour un long point de situation sur le coronavirus où c’est l’occasion de faire aux administrateurs un état des lieux du Plan de Continuité d’Activité globale, des risque opérationnels et financiers et des tensions en cours : dans une industrie de stock et de long terme, il faut garder la tête froide et se détacher des infos pour se rapprocher des obligations et des leviers réglementaires et techniques. Néanmoins pour nos indicateurs de risque clé, on passe à la surveillance day to day voire même quasi-temps réel sur certains & plus étonnant encore on évoque des pistes de travail de sécurisation que nous n’aurions pas imaginées il y a peu : changement de paradigme là encore.

 

 

12h45 

La réunion s’est un peu éternisée et la parallélisation des tâches/canaux est je trouve étonnante : télétravail certes mais = confcall + mail + SMS en fils continus. Il fait grand soleil dehors, la fenêtre ouverte j’entends les oiseaux, le chat à mes côtés : un petit côté irréel. Je décide toutefois de « couper » un peu pour prendre le temps de faire le tour du jardin (quelle chance pour le coup d’être « à la campagne » vs les citadins) et de manger en famille.

En effet Miss V était présente ce we pour l’anniversaire de sa sœur et ni l’une ni l’autre n’est reparti : on se retrouve tous les 5 sans doute pour longtemps : resserrement du cercle familial qui va être le nôtre quelques semaines.

 

 

13h55 

Choix d’un autre emplacement de travail pour être mieux installé et c’est reparti.

Ironie du sort, ce jour se tiennent les Conseils d’Administrations des instances du Groupe : présentation des rapports d’activité et des comptes 2019, point de situation : c’est une longue conf call de plusieurs heures (3:45 = 52% de batterie ; le portable n’est plus tout à fait portable pour le coup) au rythme très cadré : un constat s’impose : c’est fatigant ! est-ce du fait des qualités de communication, de la mobilisation de l’attention ou de la vague d’impacts auxquels il faut faire face ? Sans doute d’un peu de tout à la fois : il va falloir prendre soin du corps et de l’âme

En parallèle, des questions majeurs sur la tactique et la conduite à tenir en termes d’accompagnement des clients, notamment entreprises pour faire face à la crise, dans la situation Covid19 fait l’objet de nombreux échanges avec les autorités de tutelles et fédérations professionnelles : concertation/évaluation/décision donc mais combien d’inconnues vont venir contrecarrer ou non à la justesse des choix fait en conscience à l’instant.

 

 

19h45

Après avoir pu dépiler les choses pressées & traiter quelques opérations « courantes », je passe un appel au DSI pour sentir la température et la "résistance" des systèmes : très rassuré, je déconnecte …

Voir les 6 commentaires

Carnet Crise Coronavirus : J01

Par TomTrailRunner - 17-03-2020 00:59:25 - 12 commentaires

Lundi 16 mars 2020 : un 1er jour pas ordinaire

  

6h00 

Réveil et traditionnelle virée à la boulangerie pour acheter le pain frais du petit déjeuner : en vélo aujourd’hui car une réunion de la cellule de crise du comex du groupe a été programmé hier pour 8h00 au vu des évènements et des nombreuses inquiétudes/questions en jeu.

1ers signes tangibles : Dans la boulangerie, chacun garde globalement ses distances, un client renonce à fermer la porte pour ne pas toucher la poignée et la boulangère utilise un gel hydroalcoolique entre chaque client.

 

7h20 

Selon les consignes décidées vendredi, je vais au travail car bénéficiant d’un transport personnel non public. Presque pas de voiture sur la route : on se croirait un dimanche soir.

 

8h00 

1ère cellule de crise comex groupe : 4 sites en visio, les autres au téléphone en divers points. Partage de la situation dont il ressort que l’on est convaincus que le confinement va être plus ou moins rapide, on décide des 1ères grandes lignes pour organiser le maintien en condition opérationnel car 1) on a reçu un message du ministère de l’intérieur pour organiser massivement le télétravail alors même que 2) on fait partie des secteurs considérés comme « activité nécessaire » selon l’ Arrêté du 15 mars 2020 complétant l'arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=ADD4ACA261F4946FC6FD2F6555941161.tplgfr36s_2?cidTexte=JORFTEXT000041723302&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041723291 ). En gros décision de déterminer les activités critiques à poursuivre qui ne peuvent être effectuées à l’extérieur des locaux et de passer en revue les projets majeurs en cours. Réflexion sur la nécessité de devoir ou non faire appel au chômage partiel et sur le méta message pour les clients.

 

9h00 

1ère cellule de crise au niveau de l’entité que je manage : bref relais des infos groupe et de la liste des courses à faire par chacun des directeurs. On est 7 dans la grande salle du conseil à bonne distance les uns des autres : beaucoup de gravité, une écoute attentive de la part de tout le monde, un style un peu télégraphique et le rappel de l’absolue nécessité de suivre les consignes et de faire remonter toutes questions. On (je) bascule dans un mode plus directif qu’à l’accoutumée et m’excuse du fait qu’il va falloir être plus « militaire » qu’en temps normal.

 

10h30 

Libération maximale de l’agenda et traitement de quelques questions/mails en aparté : ce sera le seul moment un peu moins dense de la journée. Echange avec expert juridique sur un sujet pour faire des scénarios/simulations. Compilations des infos en temps réel des directions. Surveillance d’un coin de l’œil de l’état des marchés financiers et du graphe d’évolution du bazar pays par pays fait par le New York Times qui est un des plus synthétique que j’ai vu (https://www.nytimes.com/interactive/2020/world/coronavirus-maps.html )…

 

 

12h00 

2ème cellule de crise comex groupe : la connexion n'est pas aussi fluide qu'usuellement, ce qui traduit certainement une sur-utilisation du système ! infos convergentes d’un confinement très probable. Remontée par chaque patron d’entité des activités critiques : décision de fermer les accueils physiques mais de maintenir l’accueil téléphonique autant que possible (en se disant dans un coin de la tête « jusqu’à quand ? »)… Prise de conscience qu’il n’est pas possible de fermer un des principaux sites d’exploitations pour l’heure (décision de fermer les restaurants d’entreprises). Validation globale de la comm client. Calage des décisions RH sur l’organisation des choses entre arrêts de travail, télétravail si possible, prise de congés/RTT,…

 

14h00 

2ème cellule de crise au niveau de l’entité s’enchaine dans la foulée (juste le temps d’avaler une pâte d’amande, un carré de chocolat et un café en mode ravito flash) : relais des décisions groupe et préparation de la mise en œuvre pour les 600 collaborateurs ; on a besoin de se fixer de nouvelles méthodes de management/travail pour pouvoir démultiplier les actions. Aller vite et prendre le temps de rassurer/expliquer. S’assurer surtout (quitte à le faire 2 ou 3 fois) que tout le monde a bien la même compréhension des choses. Tracer toutes décisions… Organisation d’une rotation de management pour avoir une présence direction quotidienne tout en limitant les déplacements

 

15h00 

3ème cellule de crise comex groupe : validation globale de la comm interne : le choix des mots, les nuances, tout est dans le dosage et les corrections subtiles avec la nécessité de décider conjointement pour être « juste » pour tous.

 

16h30 

Confcall sur les impacts financiers des décisions gouvernementales sur une des principales activités impactées. Calcul rapide et on se rend en € avec des zéros que l’on change complétement de paradigme par rapport à l’habitude. Ouf ! bien gardé les idées claires.

 

17h30 

Tournée des bâtiments pour saluer les présents (à distance), glisser un petit mot (bronzez pas trop sur la terrasse, prenez soin de vous, doucement sur le chocolat) et dire à bientôt physiquement : tout à l’air vide : les sourires sont graves…

 

19h00 

Après une rapide traversée de la ville, passage chez Miss C pour récupérer quelques affaires dans sa chambre d’étudiant : fringues, bouquins et surtout le chargeur de la Garmin !

 

20h00 

Ecoute de l’allocution présidentielle et de l’annonce du confinement : rien de très clair sur les droits/devoirs pour travailler.

Petit moment de décompression en famille.

 

21h00 

4ème cellule de crise comex groupe : peu à dire si ce n’est qu’il faut attendre les précisions et de partager les derniers news. Rdv à 8h00 demain matin.

Traitement des principaux messages urgents …. mais l’ordre des priorités a bien changé pour l’instant.

Allez on plie bagage et on va voir les news.

 

23h30 

Sur base de l’exemple d’un professeur de littérature italien dont j’ai lu qu’il travaillait avec ses étudiants sur la rédaction d’un journal de bord du coronavirus dans la tourmente, je me dis que je vais faire pareil. Est-ce un exutoire ? est-ce utile ? Cela intéressera t il du monde je ne sais ?

Voir les 12 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.22 - 143121 visites