KikouBlog de TomTrailRunner - Mars 2020
TomTrailRunner

Sa fiche

Archives Mars 2020

Carnet Crise Coronavirus : J05

Par TomTrailRunner - 20-03-2020 23:18:52 - 2 commentaires

Vendredi 20 mars 2020 : une fin de semaine au-delà de l’ordinaire

 

          

 

7h45 

Fin d’un long petit déj tranquille en amoureux et hop au boulot. L’avantage du télétravail, c’est d’être sur place : écologique, économique, pratique, sans hic…mais l’inconvénient c’est d’être sur place et de ne pas avoir de transition ni d’aération entre deux. Bizarre comme les habitudes du quotidien sont ancrées pour en arrivez à se dire cela.

 Je passe un peu de temps à ré-agencer mon agenda des prochaines semaines : 1) annuler des rdv et des déplacements, 2) insérer un planning de cellules de crises 3) reprogrammer moultes réunions 4) se préserver des temps morts pour soi 5) dépiler les mails d’annulations d’événements qui sont de plus en plus lointain (est-ce rassurant d’ailleurs ?). Cela me fait poser des interrogations sur la notion de temps, de sa valeur….bon pas le moment de philosopher tout de même car « ça » tourne derrière même si l’on voit moins les choses.

 

8h45 

Comité d’engagements : c’est une réunion où l’on décide avec les différents responsables métiers si il est intéressants de s’engager dans un marché/bizness : aujourd’hui des gros dossiers avec des engagements sur 3 ans !  3 ans alors même que tout a changé en 1 semaine : c’est quoi mon coût dans le contexte, c’est quoi le prix maintenant, il y a encore un marché là post covid … euh chef comment on fait pour décider là ? …..ben… pas le choix : on se fie à son instinct et on met une marge de précaution en espérant pas emmener l’entreprise et des emplois du mauvais côté. Finalement on arrive à un truc : inch allah

 

 

9h40 

Rapide échange avec le DSI à propos d’un projet de partenariat en cours. Problème, le responsable des partenariats a « pré-vendu » un deal sur une thématique SI qui, en fait, n’en est pas qu’une mais bel et bien un projet de transformation avec impacts RH, organisationnels, etc…. Pas évident de rattraper le truc auprès de notre potentiel partenaire sans lui faire peur sur l’ampleur des impacts s’il veut « bien » faire son projet alors même qu’il est dans une contrainte temporel forte. Au final, on se retrouve à faire de la tactique tacticienne en interne sur un projet politico-politique en externe : faut être souple au niveau des adducteurs comme dirait l’autre :)

Appel téléphonique d’une collaboratrice qui me dit qu’elle ne peut plus assumer son « tour de présence » sur le site du siège du fait d’une pathologie qui l’a classe dans les « cas à risque »… pfft l’ambiance est lourde quand même là : un mot gentil, un sourire et ainsi va la vie.

Un ptit café et j’ai juste le temps de préparer la cellule de crise de 11h en recompilant tout ce qui s’est passé depuis la veille ; faut rien louper entre 2.

 

 

11h00 

Et hop cellule de crise entité c’est reparti : quelques problèmes de connexions (ça sature !) et en avant pour le tour de table : process commence a être rodé mais la fatigue s’installe. Quelques impatiences se font jour contre des problématiques d’outils à distance et/ou de consignes peu claires (on fait quoi pour les personnes qui ne peuvent pas télétravailler sans pour autant être en activités « critiques » ?) ou trop floues (mise en œuvre du chômage partiel ou imposition des congés ?) voire contradictoires (faites des vidéos pour garder du lien mais ne faites pas de vidéo pour surcharger les réseaux !). Tact & bienveillance sont mes amis bien que moi aussi je m’impatiente (non mais pourquoi chacun répète ce que le précédent vient de dire ?) : pas grave rester zen et laisser le trop plein s’exprimer.

Finalement on déroule notre ordre du jour sans prendre trop de retard et on arrive à capter l’essentiel et organiser les quelques sujets qui devront être traités d’ici lundi ou mardi. Pas trop de retard = le temps de déjeuner en famille, et dehors en plus (quelle chance pour le coup versus les citadins).

 

 

13h30

Et hop cellule de crise Groupe c’est reparti. Petit retour de infos marchés (on commence tout juste à sortir le nez par la fenêtre au bout de 4 jours / fait plaisir de voir que l’on mieux voire bien mieux organiser que d’autres / la situation a certainement un petit côté Darwinien là aussi) et analyse des dernières injonctions législatives. Le gros sujet à l’ordre du jour est celui de la communication interne : quels messages ? pour qui ? comment ? avec plus de 2000 collaborateurs un peu partout et beaucoup de diversités, pas simple.

Quelques impatiences exprimées vers la cellule de crise : c’est bien de mettre sous contrôle pour gérer l’ensemble des risques mais, en contrepartie, il faut assumer les promesses annoncées… Pas grave mais faut pas que cela dure alors que les points durs sont, comme toujours, des sujets RH. Notre experte en droit social est soumise à rude épreuve puisque le cadre législatif est, pour le moins…flou !!

 

 

15h00

Petite session du comex pour finir et débat sur la communication à passer aux tops managers entre ceux qui sont pour « les laisser tranquille » et ceux qui pensent que « la vie continue ».

Dépilage de mails, le flux se ralentit un peu. Je décide de repousser encore un peu plus les trucs qui sont en instances depuis 4j pour partir courir 1h00mn00s dans le jardin : ça tourne en rond au niveau physique mais ce n’est pas du tout le même « tourne-en-rond » que le cérébral => ça me permet de tenter de réaligner la fatigue physique sur la psychique.

 

 

18h00

Dernier round : surtout prendre le temps de penser aux autres et aux efforts fournis : un mail générique (je n’ai pas l’inspiration mais je me dis que le geste est plus important que le contenu) et surtout un tour téléphonique auprès de tous mes collaborateurs pour parler un peu d’autre chose et faire baisser la tension et l’attention.

Au final, on a bien bossé.

Voir les 2 commentaires

Carnet Crise Coronavirus : J04

Par TomTrailRunner - 20-03-2020 21:39:09 - 4 commentaires

Jeudi 19 mars 2020 : un 4ème jour moins confiné dans la tête

 

          

 

6h00 

AR à la boulangerie en vélo avec un sac à dos pour prendre du pain pour 3j : je suis le premier client et l’occasion d’une petite discussion (à distance raisonnable) avec le boulanger & la boulangère qui ne savent pas comment adapter leur organisation… à suivre dimanche quand on en reparlera.

 

9h00 

Seulement 9h00 pour la 1ère réunion : royal ! C’est l’occasion de dépiler un peu les trucs ordinaires qui se sont accumulés. Comme chaque matin, je fais un petit appel vidéo avec celle/celui qui est désigné pour « garder le site » où il n’y a pas grand-chose à faire ni grand monde à voir. 1ère confcall à 8 avec certains qui n’en n’ont pas eu pour l’heure : l’occasion de tout de suite donner les bonnes pratiques et tenter d’avoir un fonctionnement efficace => ce ne sera pas 100% réussi mais pas grave on s’adapte. Adaptation c’est le grand mot de la semaine :)

Un peu moins intense donc je m’offre même le (oh grand) luxe de faire ma 1ère pause-café de la semaine après avoir été rentrer les courses (1 semaine de nourriture pour 5 tout de même, on a décidé que c’était le jeudi pour nous car le magasin de producteur fermier tout proche n’est pas ouvert en début de semaine).

 


11h00

Et hop cellule de crise entité c’est reparti : des news du cas suspect qui semble avéré (même si non testé) avec isolation au domicile au sein du confinement familial : pas simple. Une autre collègue doit aussi rester chez elle car considérée comme fragile… Chacun ressent le besoin de se parler. La méthode de revue des activités et de gestion de la confcall est désormais quasi rodée : les fichiers partagés pré-remplis et la pré-selection des indicateurs permettent d’être bien efficace => lundi au sera au top avec nouveau recalage des horaires histoire d’avoir le temps de faire des pauses déj. Quelques points à remonter à la cellule Groupe et on finit même à l’heure.

 

 

12h00

Et hop cellule de crise Groupe c’est reparti : là aussi le process se rode. Efficace, un peu militaire mais ça dépote : pas trop d’adaptation à faire dans l’organisation générale. Cela permet de se focaliser sur les annonces législatives de la veille, le plan d’action de la Banque Centrale Européenne et leurs impacts pour nous. Beaucoup de flou encore mais on voit clairement les sujets sous contrôle et ceux à investiguer/surveiller. Organisation par la DSI d’un déploiement de matériel informatique pour ceux n’en n’ayant pas au domicile : prise de rdv, sas de livraison, émargement du collaborateur avec son propre stylo, pas de contact : en 2 jours ce sera plié. Préparation d’un dispositif global de communication interne prévu pour durer à contenu multiples : situations, infos, news RH, consignes, impacts sur l’activité, animation de la communauté, ... 90mn bien denses.

Déjeuner rapide au soleil. Echange téléphonique avec un confrère qui permet de se rendre compte de notre niveau de préparation : on discute bizness un peu quand même (peu de chances que cela se fasse cette année ensemble mais les bonnes ondes d’aujourd’hui font les deals de demain). Une réunion à 14h où je ne devrais pas être / l’occasion de m’avancer en même temps en écoutant d’une oreille (c’est pas bien mais nécessité fait loi).

 

 

15h00

Bureau de conseils d’administrations en confcalls : bis repetita. Introduction pour dire que l’état est en train de permettre dérogatoire la tenue ainsi des organes de décisions des entreprises yc quand les statuts ne le prévoient pas et yc pour les approbations des comptes : Là c’est clairement de l’extra-ordinaire. Pas de soucis particuliers sur le déroulé des odj : le 1er choc est passé et la force des choses /nécessité de maintenir les activités à flot l’emporte sur l’émotion.

En parallèle, les textes de lois tombent et les positions de marchés s’affinent au fur et à mesure, nous amenant parfois à préciser, ajuster voire même contredire des propos tenus en début de séance : pas usuel là non plus !

 

 

19h45

Je bascule en mode « prof de maths » - chapitre du jour : les dérivés ! ... Plus généralement : où dérivons nous ?

 

Voir les 4 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 141113 visites